jeudi 3 octobre 2013

Apprendre à renoncer, c’est aussi grandir un peu




 Couard 1 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


 Couard 2 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


Couard 3 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés

Dur et âpre le chemin de nuit
Qui mène d’ici à là-bas
Où les cimes s’éveillent
Dans l’aube délicate


Dur et âpre mais beau
Celui qui te fait passer
De sommeil à éveil
Dans le juste pas
Qui sonne doux
Sur les sentiers ardents

Ici et là dans l’ombre
Guettent quelques fruits épars
Ils savent rassurer
Le palais du marcheur
Dans la délicatesse des saisons

Puis tu avances
L’enfant heureux te précède
Il a encore l’ardeur des yeux
Le souffle puissant
Il avance comme toi
C’est joyeuse découverte
Dans les lumières rasantes
Sur sommets qui dominent



Couard 4 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


Au versant de l’ombre
Vous avancez
Silencieux pèlerins


La nuit peu à peu s’éloigne
Vos pas sonnent entre deux framboisiers
La vie palpite


Couard 5 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


 Couard 6 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


Couard 7 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


C’est d’ombre que se nourrit le jour
La lumière en souligne les contours
De loin en loin, les cimes se détachent
Sur un ciel d’azur pur

Vous suivez les chemins détournés
Arpentez les vallons de l’aurore
Où serpentent les rêves
Entre deux pierres trébuchantes

Yeux ouverts sur la splendeur des cimes
Vous avancez sans relâche
Votre pas  s’épuise
Glisse et sonne

C’est cadeau que vous offre la terre
Juste avant que viennent les nuées
Le but est invisible
Les rochers vous dominent

Il faudra encore souffler
Abreuver votre souffle
Aux sources de la complicité
Juste avant d’atteindre le col


Couard 8 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


Couard 9 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


Couard 10 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés



Couard 11 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


Couard 12 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


Couard 13 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


Couard 14 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés



Couard 15 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


Couard 16 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés



Couard 17 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


Puis l’heure vient
De nuées amoncelées
De brumes vagabondes
En grondement rageur

Tu peines
Enfant
Sur le sentier des cimes
Tu mets gloire à avancer
Ne sais t’avouer vaincu

C’est pourtant simple
D’écouter la petite voix
Qui trébuche de pierre en pierre
Jusqu’à renoncer

C’est alors qu’on grandit
Fils
Dès lors que le sommet entrevu
On accepte qu’il nous domine
Et ne se laisse fouler

Renoncer c’est grandir un peu
La montagne demeure


Couard 18 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


Couard 19 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés


Au froid des nuées noires
Vous hâtez le pas
Long chemin de pierres roulées
Sous les semelles fatiguées

Quelques gouttes un instant
Vous font oublier le renoncement
Sitôt assis l’enfant s’endort

Assis sous les platanes
Vous dégustez un dernier bol de liberté
C’est minute de complicité
Qui se glisse dans le cœur du monde





© Textes & photographies de Xavier Lainé, 2 septembre – 3 octobre 2013.
Tous droits de reproduction réservés