dimanche 29 décembre 2013

Toujours seul




C’est toujours seul que tu voyages

Lorsque tes pas t’entraînent
Plus loin que ce chez toi des collines

Tu vas
Regard ouvert à tout ce qu’il voit



Voyage en solitaire 1 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés




En l’hôtel de tes espérances
Tu cloîtres
L’instant vital

Le livre pour seul compagnon
Te voilà petite proie
De tes doutes

Ce que tu attends du voyage
Te laisse indifférent
Tu ne sais qu’ouvrir la page
Laisser l’ouvrage
A l’abandon des rêves





Voyage en solitaire 2 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés




Au café le plus proche
Si désert en dedans
Qu’il s’anime au dehors
Tu t’oublies
Dans les vapeurs matinales

Tu sens la démesure d’une ville
Inconnue à tes yeux embués de cimes
Le roc du monde te heurte

Anonyme ici
Tu te glisses dans la foule
Un peu ébloui et titubant





Voyage en solitaire 3 – Photographie de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés



Il te faut fuir
Désormais tu sais
N’avoir rien à prendre ici
Sinon donner
Ta petite parcelle d’écriture
Dans le grand livre des foules anonymes

Tu montes et descends
Erre un peu ébrieux
Saoul de cet affolement
Tu te nourris de ce mouvement

Tu retournes à tes collines
Muet et tranquille
Ce que le monde t’apprend
En ces heures d’intense isolement
Relève de l’illusion

Tu croyais trouver ici
Autre chose que l’indifférence
Tu sais la ville muette
Ton sort appartient
Aux silencieux adrets
Où tes pas seuls
Heurtent le silence des pierres






30 décembre 2013

©Textes & photographies de Xavier Lainé, tous droits de reproduction réservés






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire