samedi 2 février 2013

Sans écho






KA – Manosque 1 – 2013 01 27, photographie de Xavier Lainé & Bernadette Forrett-Lainé, tous droits réservés





Qu’il en fallait de patience
Qu’il en fallait de l’art
Pour qu’enfin germe
De l’enfance à l’âge adulte
Le plaisir de créer


KA – Manosque 2 – 2013 01 27, photographie de Xavier Lainé & Bernadette Forrett-Lainé, tous droits réservés


Mais voilà que jaillissent de l’ombre
Au chœur des combats
Sans siècle ni temps
Les voix enfin accordées



KA – Manosque 3 – 2013 01 27, photographie de Xavier Lainé & Bernadette Forrett-Lainé, tous droits réservés

Les dieux invoqués
Il te faut suivre le chemin des hommes
Si escarpé parfois
En territoire de roi

Le sacrifice consommé
C’est miracle qui vient


KA – Manosque 4 – 2013 01 27, photographie de Xavier Lainé & Bernadette Forrett-Lainé, tous droits réservés

L’enfance t’impose
Un soupir de printemps
Une pause
Dans les guerres sempiternelles
Où s’enlisent les songes
A qui ne sait écouter
Le vertige de l’amour


KA – Manosque 5 – 2013 01 27, photographie de Xavier Lainé & Bernadette Forrett-Lainé, tous droits réservés


Ce qu’il faut de concentration
Pour que miracle vienne
En note juste
En rythme sans faiblesse

Tu ne crains rien
Tes doigts suivent
La pente des siècles


 KA – Manosque 6 – 2013 01 27, photographie de Xavier Lainé & Bernadette Forrett-Lainé, tous droits réservés

Mais voilà que déjà l’horizon se ferme
King Arthur se tourne vers le présent
Il faut sortir
Le froid est là
Au parvis des solitudes renouées

L’art ayant accompli son œuvre
Il retourne au silence

Nul ne saura rien de la magie
Puisque l’ombre domine aux feuilles éparses
Qui osent encore se nommer journaux



Textes et photographies de Xavier Lainé, 3 février 2013, tous droits de reproduction réservés




(Sous la direction de Virginie Kaeppelin, professeur de clavecin et musique ancienne, et Isabelle Malahieude, professeur de solfège et chef de chœur, plus d’une centaine de musiciens et danseurs, pour la plupart élèves de l'Ecole Nationale de Musique, Danse et Art Dramatique des Alpes de Haute Provence, ont travaillé deux ans pour emporter la salle comble du Théâtre Jean Le Bleu, à Manosque, le dimanche 27 janvier 2013, dans un spectacle proche de la féérie arthurienne. Ne manquait que Merlin et la fée Viviane, mais sans doute étaient-ils en quête de journalistes capables de parler de l’événement. Les manosquins n’en sauront rien puisque les feuilles de choux qui se prétendent encore des journaux locaux n’ont, à ce jour, 3 février 2013, rien dit de l’événement. Qu’ils sachent seulement que derrière la centaine de participants se tiennent aussi des familles qui, elles, ont su mesurer la portée de cette création en soutenant le travail de leurs enfants.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire