dimanche 14 octobre 2012

Mots emmêlés (Agnès Schnell/Xavier Lainé)


Correspondances 1 – Photographie Xavier Lainé (tous droits réservés)


Voici ta parole
alourdie de torpeur.
Tu te glisses dans le verbe.
Tu y fourres tes racines
tes blessures ton fatras
te voici loup parmi les loups
taiseux solitaire
par nécessité.

Agnès Schnell

Correspondances 2 – Photographie Xavier Lainé (tous droits réservés)

Tu laisses venir les mots
Du plus profond de ton silence
Entre deux tu te tais
Tu te terres
Seules tes pupilles
Demeurent
Ardentes étoiles
Lisant au revers de vies
Ce qui jamais ne se dit

Xavier Lainé

Textes de Agnès Schnell & Xavier Lainé, photographies de Xavier Lainé, tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire